Tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter un logement (partie 2)

Image for post
Image for post

Vizzit continue de vous accompagner pour mener à bien votre projet immobilier dans une deuxième partie de “Tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter un logement”.

Au cas où vous ne l’auriez pas encore lu, le début de l’article se trouve ici :🧡

C’est (re)parti !

Step 5# Le pouvoir de l’organisation : organisez-vous

Image for post
Image for post

“La chance ne sourit qu’aux esprits préparés”, Louis Pasteur.

Pour mettre KO les concurrents qui souhaitent acheter le même bien que vous, 3 attitudes à adopter :

  • S’inscrire sur les portails d’annonces immobilières et créer des alertes répondant à vos critères de recherche. D’ailleurs, le saviez-vous ? Le top 20 des portails immobiliers n’a que 80% de l’offre, arpentez donc les agences immobilières et surtout rendez-vous sur Vizzit pour découvrir des annonces qui ne sont sur aucun autre portail !
  • Être réactif : contactez le plus rapidement possible l’agence ou le particulier dès qu’une annonce est mise en ligne. Selon votre zone de recherche, ça peut partir vite.
  • Pensez à préparer les pièces nécessaires pour montrer au vendeur que la banque vous suit (la simulation du prêt ou un justificatif d’apport).

L’appartement lumineux entièrement rénové en plein centre que vous avez ajouté à vos favoris ce matin ? Vous l’aurez en étant organisé !

Tip 1# : Vous pouvez joindre une lettre expliquant votre situation, les raisons pour lesquelles ce logement serait parfait pour vous.

Step 6# Elémentaire, mon cher Watson : ne laissez rien au hasard

Image for post
Image for post

La première visite permet de constater l’état général du bien. Néanmoins, avant d’acter la vente, il est indispensable de planifier une ou plusieurs contre-visites afin de passer le logement au peigne fin.

Mieux vaut se plonger sérieusement dans un rôle de Sherlock Holmes le temps de quelques heures plutôt que de tomber sur une mauvaise surprise une fois le compromis signé. Vous pouvez faire appel à des amis ou à de la famille pour vous aider !

OK, mais je vérifie quoi par exemple ?

  • A l’extérieur on check : l’état des murs, des sols, des plafonds, de la toiture, des installations fixes (électricité, chauffage, chaudière, gaz, plomberie).
  • A l’intérieur on check : l’état général, la présence ou non de fissures et traces de moisissures, les revêtements des sols et des murs, le niveau de confort, la présence de rangement, la présence de vis-à-vis, le niveau de luminosité et l’exposition du logement, le nombre de chambres.

… Ne laissez rien au hasard, surtout lorsqu’il s’agit de votre projet de vie ! On vous en parlera plus en détail dans un prochain article.

Tip 1# Menez l’enquête : posez des questions au vendeur, demandez s’il y a déjà eu des sinistres, des problèmes d’inondation, de fuite dans le toit, de rongeurs ou de moisissure, le vice caché le plus fréquent. (On a fait un post Instagram à ce propos ici :📸).

Step 7# Prévoyez les coûts annexes

Image for post
Image for post

Comme nous l’avons notifié plus haut, l’achat d’une maison s’accompagne de frais annexes, dont le montant est parfois conséquent.

De quoi on parle exactement ?

  • Des frais de notaire : ils représentent en moyenne 2 à 3% du prix d’acquisition pour les logements neufs, et 8% pour l’ancien.
  • Des charges de copropriété : si vous souhaitez acheter dans une copropriété, vous pouvez demander à consulter les 3 derniers relevés de charges et les 3 derniers procès-verbaux de l’assemblée des copropriétaires.
  • De la taxe foncière : elle est calculée à partir de la valeur locative du bien et d’un pourcentage d’imposition propre à la commune. Pour avoir sa valeur, il suffit de demander au propriétaire le montant de sa dernière taxe.

Step 8# Recalculez la superficie du logement

Image for post
Image for post

Les erreurs de calcul de superficie ne sont pas rares. Pendant la contre-visite, on vous recommande de vérifier la superficie du logement, pièce par pièce, en prenant en compte les couloirs. Munissez-vous d’un mètre ou d’un télémètre, afin de mesurer facilement et rapidement la superficie des pièces.

Le calcul de la surface habitable ne prend pas en compte :

  • Les pièces dont la hauteur est inférieure à 1m80
  • Les terrasses et balcons
  • Les caves, sous-sol, garage, et les combles non-aménagés.

Tip 1# : Si la surface habitable réelle est inférieure à celle indiquée sur le bail, vous pouvez utiliser cet argument pour négocier le prix du bien.

Step 9# Négociez

Image for post
Image for post

Contre toutes attentes, il est possible de négocier le prix d’un logement à l’achat.

Avant de vous lancer dans une négociation, vous devez impérativement vous renseigner sur le prix du marché local et connaître précisément les prix du m2 dans votre ville. Pour certains biens, une renégociation de 10% sera un véritable exploit et vous aurez fait une bonne affaire. Pourtant, il arrive que certains propriétaires fixent un prix de vente totalement déconnecté des prix du marché local.

Tips 1#: Pour avoir plus d’information sur le prix de vente au m2 des derniers biens achetés de votre commune, vous pouvez consultez ce site : https://app.dvf.etalab.gouv.fr/

Renseignez-vous sur la date de mise en vente du bien : Si vous souhaitez négocier le prix d’un bien, les chances de renégociation sont faibles si le logement a été mis en vente il y a quelque jour. En revanche, vous serez davantage entendus si le bien est sur le marché depuis 3 mois.

Enfin, démarrez les hostilités en proposant un prix nettement inférieur à celui que vous avez en tête. Il y a fort à parier que le propriétaire fasse une contre-proposition et revoie votre offre à la hausse. En agissant ainsi, vous maximiserez vos chances d’obtenir, au final, un prix qui se rapproche davantage de celui que vous avez en tête.

Alors, on s’y met ?

PS : On espère être invités à la pendaison de crémaillère !

Vizzit

Image for post
Image for post

Vizzit, c’est le 1er service de recherche qui rassemble toutes les annonces de biens immobiliers gratuitement et en temps réel. www.vizzit.fr

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store